Chronique littéraire 006 : « Une histoire de baleine » de Emilie De Mot

TITRE : Une histoire de baleine

AUTEURE : Emilie De Mot

EDITION : Auto-édition

GENRE : Romance pour adolescents – jeunes adultes

307 pages

DATE DE PARUTION : 1 juin 2020

Disponible en e-book et broché, sur internet et en librairies.

Note : 5/5

RESUME : «Agée de 17 ans, Triss est une lycéenne mal dans sa peau, quelques rondeurs suffisent à attirer les moqueries des autres élèves. Chez elle, ce n’est pas mieux. Victime d’un beau-père violent et d’une mère complètement hypnotisée par ce dernier, Triss essaie tant bien que mal de vivre sa vie. Après plusieurs tentatives de suicide, deux possibilités s’offrent à elle : Continuer sa descente aux enfers ou se battre de toutes ses forces. Fera-t-elle le bon choix ? »

AVIS : Un lecteur averti en vaut deux… ne vous fiez pas au genre, les thèmes abordés dans cette romance sont très durs. Ce n’est d’ailleurs pas seulement moi qui l’affirme, l’auteure commence son ouvrage par un avertissement. Vous êtes toujours là ? Si c’est le cas, je pense que vous avez fait un excellent choix, car s’il est difficile de se confronter à des sujets tels que le harcèlement scolaire, la grossophobie, les violences domestiques et la mort, vous seriez passés à côté d’un très bon roman.

Triss est ronde, la risée de ses camarades de classe, le punching-ball de son beau-père, délaissée par sa mère et malgré ses tentatives de suicides, la mort se joue d’elle. Qu’à cela ne tienne, si elle doit rester parmi les vivants, pourquoi ne pas essayer de rendre sa survie moins désagréable.

Avec le soutien de ses meilleurs amis, Lana et Alex, Triss va courageusement et avec un optimisme fébrile se confronter à la dure réalité de son quotidien. Mais ce nouvel élève, un bad boy prénommé Ethan, qui ne la laisse pas indifférente, ne pose-t-il pas un regard bienveillant sur celle que le reste de la classe surnomme « la baleine »…

Ecrire un roman d’adolescents à la première personne n’est pas chose aisée. Pourtant, je me suis glissée avec une facilité déconcertante dans la peau de Triss. J’ai tremblé face à David son beau-père violent, j’ai été révoltée par l’inaction de sa mère, j’ai souffert des moqueries des autres lycéens, j’avais à nouveau dix-sept ans lorsque Ethan tournait son regard charmeur sur Triss.

Sur fond d’histoire d’amour entre deux adolescents écorchés par la vie, ce roman criant de réalisme résonne comme un témoignage. J’ai été bouleversée par les mots choisis avec talent par l’auteure. Cette ouvrage nous rappelle que rien ne justifie la violence et qu’il est temps que la société ouvre les yeux et se révolte contre l’intolérable. Plus aucune femme ne doit mourir sous les coups d’un homme et plus aucun adolescent ne doit mettre fin à ses jours à cause des insultes de ses « camarades » de classe.

A mon avis, ce livre a largement sa place dans les CDI des collèges et lycées. Attention toutefois, si vous confiez cet ouvrage à un adolescent, il se lit sans difficulté mais ne laisse pas indemne. Quant aux adultes, ne vous fiez pas à la classification jeunesse et n’hésitez pas à plonger dans cette histoire de baleine.

« Une histoire de baleine » est le troisième roman d’Emilie De Mot, après « Parce que c’est toi » et «Un Noël hors du commun ». La sortie du tome 2 d’ « Un Noël hors du commun » est prévue pour fin 2021.

« Une histoire de baleine » est disponible ici.

Pour suivre Emilie De Mot, c’est sur Facebook, Instagram et sur son site internet.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :