Chronique littéraire 021 : « Notre vie à trois » de Colline Hoarau

TITRE : Notre vie à trois

AUTEURE : Colline Hoarau

EDITEUR : Editions Dédicaces

GENRE : Roman réaliste

104 pages

DATE DE PARUTION : 13 octobre 2015

Disponible en ebook et broché sur internet.

NOTE : 4/5

RESUME : « Regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqué dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une. Ce texte est poétique et entraînant sans nous essouffler. Les mots semblent propulsés pour dire justement ce qu’il faut et rien de plus. Vous n’échapperez pas à la formidable leçon de vie offerte à chacun. Car rien ne sert de geindre, il suffit d’agir et d’avancer. Ce second roman de Colline Hoarau est un hymne à la vie. On en sort grandi, voire embelli. »

AVIS : J’ai été particulièrement émue par cette ode à l’amour. Mais abstraction faite de mon cas personnel, car ce n’est pas un hasard si ce bouquin est arrivé entre mes mains, je dois vous dire que…

Par le biais de chapitres brefs, le lecteur découvre les témoignages poignants, mais jamais pathos, d’Achille et d’Orchidée. Avec une précision d’orfèvre, l’auteure nous dévoile la réalité du quotidien d’une personne souffrant de la maladie de Parkinson et de son aidante, sa compagne. Pour moi, cet ouvrage permet aux lecteurs d’en apprendre davantage sur cette pathologie et sur ce qu’endurent de façon générale ceux qui souffrent (maladie/handicap) et ceux qui aident.

J’ai particulièrement apprécié cette façon d’aborder un sujet difficile tout en le vulgarisant sans adopter un ton condescendant et sans sombrer dans les méandres des sujets abordés. Que vous soyez malades, aidants ou que cet univers vous soit totalement inconnu, vous ne sortirez pas indemnes de cet ouvrage. J’ai adoré qu’il soit saisissant de réalisme. Point de romance idyllique qui rendrait la maladie accessoire, mais la vérité d’une histoire d’amour en compagnie d’une amante maudite, avec ce qu’elle comporte de beau mais aussi de cruel.

Ce tout petit livre, à la mise en page quelque peu singulière, est un poème dans lequel les mots transportent des flots d’émotions. On y trouve des cris de colère, des larmes de désespoir, l’abandon face à la souffrance, mais aussi la tendresse des petits bonheurs, la passion de l’amour, l’espoir de gagner du temps sur l’inéluctable. La rudesse du propos peut parfois heurter mais je l’ai trouvée appropriée et nécessaire, car parfaitement représentative de ce type de situation.

L’auteure décrit avec justesse cette vie si particulière, de la difficile étape de l’acceptation, à l’adaptation du et au quotidien, en passant par le milieu médical, les proches qui s’éloignent, les regards blessants, etc.

J’ai parfois trébuché sur certaines phrases. Il manque peut-être d’une relecture apaisée, sans l’émotion du vécu. Cependant, je vous invite vraiment à lire cet ouvrage, car il est semblable à cette vie à trois, à la fois rude, tendre, émouvant, un peu trop court mais empli d’amour.   

Colline Hoarau est  l’auteure de plusieurs romans pour adultes, mais aussi de livres pour la jeunesse. 

Pour vous procurer cet ouvrage, c’est par ici.

Vous retrouverez son actualité sur Facebook, Twitter et Instagram.

Ainsi que sur son propre site internet.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Un avis sur « Chronique littéraire 021 : « Notre vie à trois » de Colline Hoarau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :