Lettre 016 : Chère Mère Noël

Lettre 016

28 novembre 2020

Chère Mère Noël,

Je comptais t’écrire une lettre pour te demander la recette de tes délicieux sablés, mais un impondérable est venu tout bouleverser. Branle-bas de combat à la maison, le spectacle devait valoir le détour.

Je plante le décor. Moi, debout sur mon bureau, priant pour que les ingénieurs de chez Ikea aient pris en considération ce type de cas de figure lors de leurs tests. Et criant telle une soprano ayant encastré son petit orteil dans l’angle de la table basse. Le manchot et mon mari à la coupe de Playmobil, jouant du balai dans l’appartement. Détrompe-toi, nous n’étions pas en pleine partie de curling endiablée, durant laquelle je tenais le rôle de la pom-pom girl. C’était plutôt une chasse à la vilaine petite araignée qui monte, qui monte, mais qu’on a eu le malheur de perdre de vue durant une minute. Je n’ai consenti à redescendre sur le plancher des vaches que lorsque j’ai eu confirmation que cette dernière ait bien été mise dans un vol direction Va-voir-ailleurs-si-j’y-suis, avec escale par Va-te-faire-cuire-un-œuf-dans-le-désert. J’étais arachnophobe modérée, je suis devenue extrémiste depuis l’évènement qui a eu lieu durant le premier confinement.

Ma vie a basculé en un instant, lorsque j’ai soudainement été prise de vertiges. Pas moyen de descendre les escaliers sans poser ma tête contre le mur. On était bien trop loin de Noël pour que ce soit les restes du cinquième trou normand. On a trouvé le problème à l’intérieur de mon oreille gauche, d’où on a extrait une quantité de miel à rendre jaloux un apiculteur. Mais le pire, c’est ce qui se cachait derrière le bouchon de cérumen qui obstruait quasi totalement mon conduit auditif, une araignée caramélisée d’environ un centimètre de diamètre.

Cher Mère Noël, j’ai passé trois semaines en pls sur mon canapé. Aujourd’hui encore, rien qu’à l’évocation de ce souvenir, je viens de retrouver cette position sécuritaire, mais qui rend la rédaction de ma lettre quelque peu difficile. Est-ce qu’au Pôle Nord, les médecins vous donnent aussi des informations à la seule fin de vous traumatiser ? Je n’avais vraiment pas besoin de savoir que la dite bestiole avait pris ses quartiers dans mon corps durant minimum un mois. Il fallait entendre le docteur plaindre la passagère clandestine de n’avoir jamais trouvé le bout du tunnel.

La tuyauterie ayant été débouchée trop rapidement, j’ai dû garder la tête penchée sur le côté durant presque dix jours avant de retrouver l’équilibre. Le prochain qui assène comme une vérité que ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse, je lui glisse un scorpion dans le caleçon. Rien ne vaut la mise en pratique d’une théorie pour se rendre compte qu’il aurait mieux valu qu’elle reste sur le papier.

Il parait que je n’aurais pas dû jeter le cadavre de l’arachnide car, dans certains pays, on mange les araignées caramélisées, et que c’est gâché que de jeter la nourriture. Etant donné que celle-ci avait déjà un sérieux problème de sens de l’orientation, je n’ose imaginer dans quel autre recoin elle aurait pu trouver le moyen de se pommer.

Cher Mère Noël, je suis une vraie fille du Sud, j’aime le soleil et la chaleur, mais c’est apparemment le cas aussi de toutes les bêbêtes de la création. Parfois je t’envie, là-haut dans le froid, vous ne devez pas avoir à subir ce genre de désagrément. A moins d’avoir comme moi… une araignée au plafond !

Des baisers depuis mon canapé, sous un plaid, devant un film de Noël… Chériiiii tu me prépares un chocolat chaud siteupléamourdemavie !

A un de ces quatre !

Crédit photo : CESAR AUGUSTO RAMIREZ VALLEJO sur Pixabay.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :