Lettre 027 : Cher Lutin du courrier ou Lu-Timbré

Lettre 27

20 décembre 2020

Cher Lutin du courrier ou Lu-Timbré,

Je tenais à t’écrire pour te remercier d’acheminer mes lettres avec une efficacité à en faire pâlir les chatons de La Poste. Pour te remercier, le manchot a eu l’idée de confectionner son propre calendrier, que tu pourras vendre pour récupérer quelques étrennes. Comme un public averti en vaut deux, il faut que tu saches qu’il réalise sa version dans l’esprit de celle des Dieux du stade. Il m’a proposé de participer, mais j’ai plus un physique à dégringoler le Mont Olympe, qu’à le gravir. Et d’Athéna, je ne possède que les culottes.

Au mois de décembre, en France, il y a deux traditions audiovisuelles, le Téléthon et l’élection de Miss France. Pour la première, des gens téléphonent pour tenter de guérir des enfants, et pour la seconde, ils le font pour élire la femme qui va représenter la France, son charme, son élégance et ses futurs 8 mars. Je ne comprends pas cet engouement pour un étalage de poitrines et de cuissots. Je n’ai jamais vu personne se pâmer d’admiration chez le boucher, devant une belle pièce de bœuf. C’est peut-être le maillot qui fait la différence, va savoir.

Je ne vais pas te mentir, j’aurais aimé être Miss France. Etre payée toute l’année pour participer aux foires à la saucisse de Toulouse, Strasbourg, Montbéliard, Morteau, etc. cela aurait été l’apothéose de ma vie de gourmande. Du coup cet été, le manchot m’a persuadée de présenter ma candidature. Pour paraître dix ans de moins, le ravalement de façade s’est fait à coup de truelle. On t’a fait un contouring à la Picasso, ça aurait fait pleurer de jalousie une cagole. Puis, j’ai enfilé des talons de quinzaine centimètres de hauteur, soit des échasses. Là, outre une entorse due à un double axel triple lutz piqué involontaire, j’ai été prise de vertige. Défiler le long de la piscine, en pleine canicule, enduite de dix kilos de cosmétiques, perchée sur des aiguilles à tricoter, j’avais l’impression d’être dans Fort Boyard. Lorsque sous l’effet combiné de la chaleur et de la sueur, tout le crépi a commencé à fondre et à dégringoler par couches successives, je suis passée de Scarlett au haras (c’est la version low cost) à Jabba le Hutt. Le manchot en a saigné du bec.

J’ai donc vu mes rêves d’être riche et célèbre grâce à mon corps s’envoler. Pour noyer mon chagrin, j’ai repris la plume. Car j’aime vivre dangereusement. Et si je ne peux pas lutter contre la faim dans le monde grâce à mon sourire Email Diamant et mon soutien-gorge effet Silicon Valley, je me battrai pour la liberté d’expression avec mes mots. J’espère que la personne qui signale anonymement et fréquemment mes lettres sur Facebook a pensé à préciser au Père Noël qu’elle était sage et lâche.

Cher Lu-Timbré, au mois de juin de ton calendrier tu auras droit à Marilyn Jean ou Norma Monroe, c’est comme tu veux, mais sache que ça pique les yeux. Mon mari s’est changé en accessoiriste et il souffle avec mon sèche-cheveux sous la jupe (un torchon tenu par une pince à linge) du manchot. Ce dernier s’est dessiné une mouche au coin du bec à coup de marqueur indélébile et s’est retourné une laitue frisée blonde sur la tête, en guise de perruque. En fait ma vie c’est le Palma Show chez les Tuche.

Avant de te quitter, il faut que je te raconte ce qui m’est arrivé ce matin. La belle-grand-mère adorée m’a appelée. J’aurais dû me méfier lorsque mon portable a affiché « fraude potentielle ». Me remerciant pour les photos, elle a cependant déploré qu’on ne voit pas plus Mélanie. C’est-à-dire que la femme dans la robe de mariée, sur les photos du mariage de son petit-fils, ben c’est moi. Sur ce, je lui ai proposé de lui passer ce dernier, qui m’a lancé un regard de gamin qui aurait rêvé d’être oublié sur une aire d’autoroute.

Cher Lutin, de tout cœur merci d’avoir transmis mes lettres et de continuer à le faire pour les prochaines à venir. Dans quelques jours, ça ne sera plus de ton ressort. Mais qu’en dirais-tu de remettre ça l’année prochaine ?

Je vous embrasse tous comme si l’amour était plus fort que la haine.

A dans tout vite !

Crédit photo : Crédit photo : Pexels sur Pixabay.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :