Chronique 055 : « Les Œuvres Inachevées » de Patric. H. Derrez

TITRE : Les Œuvres Inachevées

AUTEUR : Patric. H. Derrez                        

EDITEUR : Librinova

GENRE : Fantastique – Fantasy – Science-Fantasy

173 pages

DATE DE PARUTION : 17 mai 2021

Disponible en ebook et broché, sur internet et en librairie.

Pour public averti.

NOTE : 4/5

RESUME : « Vincent passe son temps dans les bars à s’oublier dans l’alcool. Jusqu’au jour où un inconnu vient à sa rencontre pour lui annoncer que son grand-père, pourtant mort il y a une dizaine d’années, souhaiterait le rencontrer.

Vincent ne sait pas encore qu’il est sur le point de voir sa réalité s’effriter et basculer.

Qu’est-ce qui le lie à Lilianna, cette ancienne voyante égyptienne au service d’un pharaon, ou bien La-an ce prisonnier taciturne et solitaire.

Qui est cet étrange garçon, enfermé dans ce cube, sans porte ni fenêtre, qui tous les matins colle des objets sur les murs.

Ce n’est qu’en partant à la recherche du « Chrysanthème » que Vincent découvrira la vérité.

Les Œuvres inachevées est un roman distordu, construit à la manière d’un dédale dont vous ne sortirez pas indemne. « Un O. V. N. I. qui survole la littérature »

AVIS : Cet ouvrage est un O.L.N.I. (Ouvrage Littéraire Non Identifiable). L’auteur brise les codes pour nous livrer sa vision, très décalée, du cinquième art. C’est étrange, il faut se concentrer pour ne pas se perdre dans les méandres de l’histoire, mais j’ai beaucoup aimé ce roman.

Je parle de roman, mais il s’agit plutôt de plusieurs nouvelles, qui par le jeu d’un savant découpage en chapitres, s’entremêlent afin de tisser un récit à l’intrigue diabolique. Patric. H. Derrez est un prestidigitateur des mots, qui manie sa plume avec aisance, plaçant à l’envie de fausses pistes afin d’égarer le lecteur.

Nous sommes transportés à plusieurs époques, dans plusieurs lieux, auprès de personnages dont la souffrance engendre une violence non contenue. A mon avis, il est nécessaire de préciser que par son contenu, ce livre est destiné à un public averti et bon lecteur. Si l’ensemble peut sembler loufoque et totalement tarabiscoté, en réalité, il y a bien un fil d’Ariane à suivre.

A travers les lignes de son récit, Patric. H. Derrez signe un pamphlet au nom de la liberté de création, afin que l’art s’affranchisse des règles. Je trouve l’idée courageuse et la thèse parfaitement argumentée.

A mes yeux, le plus gros bémol dans cet ouvrage est le nombre élevé de coquilles et certaines tournures grammaticales un peu hasardeuses. Il n’en demeure pas moins un livre que je recommande chaudement à toute personne curieuse de sortir des sentiers battus.

Quant à savoir si l’auteur a osé nous laisser une œuvre inachevée, il vous faudra le découvrir par vous-mêmes.

« Les Œuvres Inachevées » est le premier roman de Patric. H. Derrez. Il travaille actuellement sur plusieurs projets littéraires.

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici (ou directement sur le site de l’auteur).

Retrouvez l’actualité de l’auteur sur Instagram, ainsi que sur son propre site internet.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :