Chronique littéraire 010 : « Une agate rouge sang » de Frédérick Maurès

TITRE : Une agate rouge sang

AUTEUR : Frédérick Maurès

GENRE : Roman réaliste – Historique

EDITION : ELP Editeur

226 pages

DATE DE PARUTION : 14 décembre 2019

Disponible en e-book.

NOTE : 4/5

RESUME : « Dans un petit village, quelque part en France, Marie-Louise, une vieille dame presque centenaire, disparaît en léguant à celui qui s’occupe de son jardin, Mathieu Lambert, un appartement qu’elle possédait à Paris et qui est demeuré inoccupé depuis 1943.

Mathieu ne sait pas pourquoi il a hérité ce bien et va découvrir petit à petit les composantes du passé de sa bienfaitrice et, par voie de conséquence, de son propre passé.

Construit à partir d’une succession d’allers-retours dans le temps, à différentes dates clés du passé, Une agate rouge sang tient le lecteur en haleine du début à la fin en lui permettant de démêler progressivement le fil de l’intrigue, chaque chapitre apportant une pièce supplémentaire à la reconstitution du puzzle.»

AVIS : A travers différentes époques, de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, nous suivons Mathieu et Marie-Louise dans les principales étapes de leur vie. Ne soyez pas effrayés par cette succession de bonds dans le temps, on ne s’y perd jamais et cela donne du rythme à l’intrigue.

L’écriture est fluide et ce roman se lit avec aisance. Je ne vous parlerai ni des lieux, ni des personnages, car j’ai peur de vous mettre la puce à l’oreille et ainsi, de vous gâcher le plaisir de cette lecture.

Comprenant rapidement où l’auteur finirait par me mener, j’ai bêtement pensé que j’allais m’ennuyer. Sauf que c’était sans compter sur le talent de ce dernier pour planter le décor d’une énigme, qui fera passer le lecteur de simple spectateur à enquêteur. Il vous faudra exploiter le potentiel de chaque chapitre pour trouver toutes les pièces, plus ou moins bien dissimulées, du puzzle. Tel est pris qui croyait prendre, loupant un détail, je n’ai ainsi dénoué qu’une partie du mystère.

J’ai apprécié ce roman, car il est parfois nécessaire de revenir aux choses simples et de juste prendre du plaisir à lire, sans devoir passer son temps à réfléchir sans cesse. Seulement profiter du moment, vivre et s’émouvoir avec les personnages, traverser le temps et l’histoire, se laisser porter.

Par des mots habilement choisis, j’ai été particulièrement émue par les personnages qui me sont rapidement devenus familiers, même si les enfants n’ont pas un langage adapté à leur âge. La fin m’a interloquée et quelque peu dérangée, car je ne la trouve pas en adéquation avec l’esprit du récit. Attention, je ne parle pas de la résolution de l’énigme mais bien de la fin de l’histoire, qui pour moi sont deux choses bien distinctes. C’est très personnel et cela ne m’empêche pas de donner une très bonne note à ce livre, que j’ai vraiment apprécié.

Frédérick Maurès est l’auteur de plusieurs romans, nouvelles et pièces de théâtre. Pour vous procurer cet ouvrage, c’est par ici.

Vous pouvez suivre l’auteur sur son site officiel, ainsi que sur Facebook.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :