Chronique littéraire 014 : « Le Morpho bleu » de Jean-Louis Roujean

TITRE : Le Morpho bleu

AUTEUR : Jean-Louis Roujean

EDITION : Editions Maïa

COLLECTION : Regards noirs

GENRE : Thriller

Environ 450 pages

DATE DE PARUTION : 16 avril 2020 (première édition chez Librinova)

Disponible en broché, sur internet et en librairies. Bientôt disponible en ebook.

ATTENTION : Ce roman vient tout juste d’être réédité aux Editions Maïa, avec quelques modifications concernant la forme. Mon avis est basé sur la version publiée chez Librinova.

NOTE : 3/5

RESUME : «Avril 2031. Quand le corps nu et congelé de Michelle Coltrane est découvert au petit matin à Springfield dans l’État de l’Illinois, l’inspecteur Azor Streyes est bien loin de se douter qu’il a mis le doigt dans un engrenage infernal. Six corps nus congelés de jeunes femmes vont borner la mythique route 66, de Chicago à Los Angeles. Leur point commun ? Un papillon morpho bleu tatoué dans le cou.

Azor Streyes sera amené à enquêter à travers les Etats-Unis, entraînant le lecteur dans ses découvertes. Un puzzle complexe sur fond d’amours sulfureuses, d’amitiés complexes et de complots familiaux. Des enjeux financiers, artistiques, politiques et scientifiques sont au cœur de cette énigme singulière qui aborde les effets désastreux du réchauffement climatique.

Lorsque la mer aura grignoté nos côtes et que l’espace habitable sera considérablement réduit, à quoi ressemblera le monde de demain ?

Un début de réponse à vous glacer le sang … même en Floride !»

AVIS : C’est riche, très riche, trop riche à mon goût. J’ai été littéralement submergée par le flux d’informations à gérer dès les premiers chapitres. Six meurtres, six victimes, six scènes de crimes, six villes, six Etats, six équipes d’enquêteurs. A cela on rajoute une multitude de lieux, de personnages et d’enjeux, je me suis quelque peu perdue. Avant la moitié du livre, vous aurez à assimiler près de 95% des éléments du récit.

Heureusement, il a fini par s’effectuer un mouvement de bascule qui a fait que lorsque l’intrigue a commencé à se dénouer, j’ai pu rattraper le fil et enfin prendre du plaisir. A mes yeux, l’usage du hareng rouge (fausse piste), par le biais des hypothèses de l’inspecteur Azor Streyes, est trop fréquent. Cela rend le récit encore plus complexe.

Parlons-en du fameux Azor, enquêteur passionné mais que je n’ai pas trouvé passionnant. J’ai rapidement pris en grippe le personnage principal dont la misogynie atteint des sommets. Mais à bien y réfléchir, je n’ai, malheureusement, éprouvé de l’affection pour aucun des personnages.

Vous devez vous demander pourquoi j’ai tout de même mis trois étoiles à cet ouvrage. Tout simplement parce qu’il y a un énorme potentiel. La syntaxe est de qualité, l’idée est originale et novatrice, l’histoire tient la route, le contenu est donc prometteur. Mais je pense qu’il aurait été plus judicieux de ménager des pauses, quitte à développer l’intrigue sur deux tomes. Parce qu’il y a de la profondeur dans les sujets abordés et cela m’aurait plus volontiers invité à rentrer dans le débat sur l’écologie, la politique ou encore le milieu de la finance, si j’avais pu souffler cinq minutes. Sauf que là, face à la densité de l’ouvrage, j’ai clairement été étouffée. Sur le fond j’ai apprécié, mais sur la forme je fais un blocage.

Je n’ai pas trouvé la fin à la hauteur du reste du récit. Cependant, je dois reconnaitre qu’elle amorce avec suspense une suite, qui si elle est plus aérée, sera très prometteuse.

Comme toujours, ce n’est que mon avis et je vous invite grandement à vous faire le vôtre.

Le Morpho bleu est le premier roman de Jean-Louis Roujean.

Le livre est disponible ici.

L’auteur est sur Facebook.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :