Chronique 042 : « Dessine-moi un enfant » de Laura Vaissaud

TITRE : Dessine-moi un enfant

AUTEURE : Laura Vaissaud

EDITEUR : Librinova

GENRE : Thriller – Polar

699 pages

DATE DE PARUTION : 12 février 2021

Disponible en ebook et en broché, sur internet.

Pour public averti.

NOTE : 5/5  + Coup de cœur

RESUME : « Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour retrouver votre enfant ?

Le jeune Théo a disparu sans laisser de traces, au grand désespoir de sa mère, Amanda. L’enquête piétine, jusqu’au jour où la police reçoit un étrange message : « Si l’on ne joue pas, très tôt sonnera le glas. » La vie de l’enfant ne tient plus qu’à un fil. Les instructions du mystérieux expéditeur sont claires. Il faut se plier au jeu pour retrouver Théo avant la fin du compte à rebours…

Le combat pour la vérité commence et Amanda n’a qu’une seule règle : ne jamais abandonner.

Que cache en réalité cette disparition ? »

AVIS : Ne soyez pas effrayés par le nombre de pages de ce roman, il est tout à fait justifié par la richesse du récit. L’intrigue est palpitante et addictive, j’ai pris un plaisir certain à dévorer cet ouvrage qui m’a donné la chair de poule tant il est frappant de réalisme.

Avec ce premier roman, Laura Vaissaud sort directement l’artillerie lourde. Elle dégaine sa plume avec adresse et déploie son talent au fil d’une histoire digne des plus grands. Que vous le vouliez ou non, ce roman vous prendra aux tripes.

C’est dans un style tout à fait abordable que l’auteure nous entraîne dans les tréfonds d’une enquête sordide aux multiples rebondissements, semant d’un chapitre à l’autre divers indices plus ou moins dissimulés.

La finesse des détails donne de la profondeur et une grande véracité au propos. J’ai fini par me demander si cette histoire n’était pas tirée du rapport d’enquête d’un fait divers particulièrement sordide. Chaque élément du récit est parfaitement à sa place, les descriptions sont richement détaillées sans trop en faire. Les personnages sont eux aussi criant de réalité.

Sans rien vous dévoiler, je dois cependant vous avertir que ce thriller prend parfois une tournure quelque peu horrifique. C’est violent, c’est angoissant, c’est parfois même franchement innommable. S’il m’arrive de détourner le regard lorsque je visionne des programmes télévisés quelques peu gores, c’est bien la première fois que cela m’arrive pour un livre. Mais comme nous aimons être effrayés par les films d’horreur, j’ai ressenti une certaine excitation à frissonner durant ma lecture.

Si vous êtes un aficionado de Stephen King ou de Maxime Chattam, n’hésitez pas à plonger dans les méandres d’une enquête dont vous ne sortirez pas indemnes. Pour les autres, réfléchissez à deux fois avant de choisir votre chemin car vous risquez de passer à côté d’une véritable pépite qui mérite de devenir un best-seller.  

« Dessine-moi un enfant » est le premier ouvrage de Laura Vaissaud. Son deuxième roman est en cours d’écriture.

Pour vous procurer l’ouvrage c’est par ici.

Vous pouvez suivre l’actualité de l’auteure sur Facebook.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :