Chronique 057 : « Les Lafayette et les diamants de la reine » de Pierre-Etienne Dulac

TITRE : Les Lafayette et les diamants de la reine

AUTEUR : Pierre-Etienne Dulac               

EDITEUR : Librinova

GENRE : Jeunesse – Aventure

173 pages

DATE DE PARUTION : 3 novembre 2021

Disponible en ebook et broché, sur internet et en librairie.

NOTE : 4/5

RESUME : « Simon, Mahaut et Anatole Lafayette vont passer quelques jours de vacances chez leur tante, qui habite Clermont-en-Argonne.

C’est dans ce petit village de l’est de la France que se seraient perdus jadis les plus beaux joyaux de la couronne de France, deux magnifiques diamants appelés « Le Régent » et « Mazarin ». Aidés par leur cousine Eléonore, les Lafayette décident de se lancer sur la trace de ces bijoux. Mais dans leur périple, ils s’apercevront vite que dans les ruelles paisibles du village se projette l’ombre du sinistre Clos des Pendus.

Réussiront-ils à remettre la main sur ces diamants qu’ils ne sont peut-être pas les seuls à convoiter… ? »

AVIS : J’ai beaucoup aimé ce roman jeunesse, plein de rebondissements, à l’intrigue rocambolesque et aux personnages hauts en couleur. Mais…

Cet ouvrage est addictif, on enchaîne les très courts chapitres sans s’en apercevoir. L’auteur sait ménager un suspense qui nous donne envie de suivre les enfants Lafayette dans leurs drôles d’aventures. Le moins que l’on puisse dire, c’est que leur semaine de vacances n’est pas de tout repos.

Pierre-Etienne Dulac joue habilement avec l’affect de son lectorat, par de petits détails qui nous plongent, avec nostalgie, dans nos souvenirs d’enfance. Mais… c’est peut-être là le problème. A mes yeux, ce récit n’est pas tout à fait destiné au public qu’il est censé viser.

Si cet ouvrage est indiqué pour les 6-9 ans, je doute fortement que des enfants dans cette tranche d’âges puissent le lire sans la présence d’un adulte. La fratrie Lafayette est issue d’un milieu relativement bourgeois, Simon, Mahaut et Anatole en possèdent donc les manières et le langage. De plus, l’auteur utilise un registre assez soutenu. Pour ma part, je pense que ce livre est à réserver à de bons lecteurs ou à un public légèrement plus âgé.

Malgré une jolie couverture, je ne comprends clairement pas le choix du format. On est à la limite d’un poche, mais pour qu’il ne soit pas trop épais, la mise en page s’avère un peu particulière. En effet, la taille de la police d’écriture est minuscule et les marges quasiment inexistantes. C’est très dommage, car cela fatigue les yeux trop rapidement.

Cependant, ce premier roman possède un grand potentiel. Je ne peux donc que vous conseiller d’embarquer vos enfants dans les aventures des Lafayette, à la recherche des diamants de la reine.

« Les Lafayette et les diamants de la reine » est le premier roman de Pierre-Etienne Dulac.

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :