Chronique 059 : « Mon cerveau va trop vite ! Et si c’était des rayures ? » de Chloé Gardant

TITRE : Mon cerveau va trop vite ! – Et si c’était des rayures ?

AUTEURE : Chloé Gardant

EDITEUR : Chronique Sociale

COLLECTION : Comprendre les personnes

GENRE : Psychologie – Témoignage – Développement personnel

83 pages

DATE DE PARUTION : 11 novembre 2021

Disponible en broché, sur internet et en librairie. 

NOTE : 5/5

RESUME : « Il était une fois un petit être égaré. Un être à la recherche de lui-même. Il ne comprend pas pourquoi les autres, qui lui ressemblent tant, lui paraissent si étrangers. Alors il erre, il recherche ce qui pourrait expliquer sa différence, son mal-être.

Cet être c’est moi, mais aussi tellement d’autres personnes. Découvrir ses rayures est une quête personnelle, mais concerne également des millions d’autres personnes. Parce qu’il y a quelques années, j’ai enfin pu mettre le doigt sur ce que c’était, j’ai enfin pu prononcer le mot « zèbre », je me suis donné pour projet d’écrire ce livre. Grâce à ce projet, comme une main tendue, j’ai pour ambition d’aider ces autres êtres qui n’ont pas encore conscience de leurs rayures.

Je ne possède pas de qualification ni de titre pour parler de la précocité, mais je possède le vécu interne puisque je suis directement concernée. Ce livre, c’est un peu mon journal, une sorte de témoignage, une pincée de conseils également, mais c’est avant tout et surtout une main tendue, une oreille qui écoute et une bouche qui dit : « Moi aussi je suis passée par là, je te comprends. » Ce livre est le fruit d’un long travail d’introspection, de nombreuses remises en question, de recherches, de discussions, de pas de côté et d’un long silence. Ce livre, c’est pour partager ce que j’ai appris, et ce qui, je l’espère, pourra aider. »

AVIS : Cet ouvrage n’a rien de scientifique et l’auteure ne revendique pas être une spécialiste du Haut Potentiel Intellectuel. Par son témoignage, elle partage son expérience, tout en prenant un certain recul afin que ses écrits puissent parler au plus grand nombre.

J’estime qu’il est primordial de retenir que ce livre, s’il s’adresse prioritairement aux personnes HPI, demeure largement accessible à tous. Cela en fait, à mes yeux, un formidable outil.

Chloé Gardant aborde, sous forme de très courts chapitres, divers thèmes et sujets comme l’hypersensibilité, le décalage avec les autres, la scolarité, la pensée en arborescence, etc. De l’enfance à l’âge adulte, des premiers signes distinctifs au diagnostic, l’auteure se confie sans détour sur cette vie atypique. Sur ces/ses rayures qui zèbrent 2% de la population, sur ces rayures que la science n’explique pas vraiment, sur ce qui n’est pas une maladie mais que l’on diagnostique, sur cette souffrance dont la plupart des gens sont jaloux (sic).

Il y a tout de même un énorme point négatif, l’absence de relecture de la part de la maison d’édition. Il y a des fautes, des répétitions, des coquilles, d’énormes fautes de frappe. Heureusement que le contenu est particulièrement intéressant et le livre court, sinon je ne l’aurais pas terminé.

Je préfère retenir de cet ouvrage, le fait qu’il est une main tendue envers celles et ceux qui masquent leur douleur, qui n’osent pas s’assumer, qui ont tellement peur de cette différence qui les exclut de la société. C’est un cri du cœur couché sur le papier par la plus délicate des plumes. C’est émouvant, très émouvant, car la souffrance ne laisse jamais indifférent. Mais c’est aussi et surtout, un formidable message d’espoir.

Merci Madame Gardant d’avoir eu le courage d’exposer vos rayures, afin d’inviter les autres zèbres à ne plus se cacher parmi les hautes herbes.

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici.   

Retrouvez l’actualité de la maison d’édition sur Facebook, ainsi que sur Twitter.                  

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :