Chronique 076 : « Maman va-t’en ! » de N’zua Enam

TITRE : Maman va-t’en !

AUTEURE : N’zua Enam

EDITEUR : Autoédition

GENRE : Roman

322 pages

DATE DE PARUTION : 2 septembre 2022

Disponible en ebook et en broché, sur internet.

NOTE : 5/5

Pour public averti.

RESUME : « « À toi, je peux répondre à la question, pourquoi Lui ? »

Noé, un adolescent introverti et effacé de dix-sept ans, vit avec un fardeau qu’il traîne chaque jour avec lui, en allant au lycée.

Il se mure dans le silence, jusqu’à ce que le souvenir brumeux du passé de ses parents se retrouve entre ses mains. Sur fond d’amitié, entremêlé à la tendresse de l’adolescence, Maman va-t’en ! est l’histoire d’un premier amour sous emprise et d’un fils poussé par le désir de porter secours à sa mère.

À travers la voix d’un enfant, victime collatérale, et parfois oublié des violences conjugales, N’zua Enam explore les secrets de famille qui consument. »

AVIS : N’zua Enam aborde les violences conjugales sous un angle novateur et particulièrement intéressant. Elle nous rappelle ainsi qu’il ne s’agit pas seulement d’une histoire entre celui qui porte les coups et celle qui les reçoit. L’impact sur la sphère familiale est retentissant.

Le récit, d’un réalisme saisissant, prend aux tripes de la première à la dernière ligne. L’immersion est telle que petit à petit, sans crier gare, le fardeau de Noé glisse sur nos épaules. La plume est franche, les mots claquent, cajolent, frappent, rassurent, etc. Ils servent de vaisseaux aux émotions qui nous transportent sans jamais sombrer dans le pathos. La justesse de la plume magnifie l’ouvrage.

La diversité et la richesse des personnages sont un véritable point fort. L’auteure a su leur donner vie avec leurs qualités, leurs défauts, leur passé et surtout leurs secrets. Car s’il est traité de façon plus subliminale, le sujet des secrets de famille n’en demeure pas moins un thème essentiel du roman.

Cet ouvrage invite à la réflexion sans jamais se montrer moralisateur. Il rappelle que nous ignorons souvent ce qui se cache derrière la porte close d’un appartement, un sourire empli de faux-semblants, un regard fuyant, une phrase anodine aux accents de mensonge. Mais il rappelle aussi que nous possédons tous le pouvoir de tendre une main secourable envers ceux qui en ont besoin.

Lorsque vous glisserez vos pas dans ceux de Noé, vous ressentirez un profond désir d’hurler : « Maman va-t’en ! ».

N’zua Enam est aussi l’auteure du recueil de nouvelles « La vie commence par une Majuscule et continue après le point ». « Maman va-t’en ! » est son dernier ouvrage paru à ce jour.

Retrouvez l’actualité de l’auteure sur Facebook, ainsi que sur Instagram.

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici.

Si vous commandez cet ouvrage en passant par mon lien, vous permettez à mon travail d’être reconnu. Merci !

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :