Chronique 40 : « Virtual Revolution 2046 » de Guy-Roger Duvert

TITRE : Virtual Revolution 2046

AUTEUR : Guy-Roger Duvert

EDITEUR : Autoédition

GENRE : Science-Fiction – Anticipation – Cyberpunk – Dystopie – Polar

311 pages

DATE DE PARUTION : 10 août 2020

Disponible en ebook et en broché, sur internet.

NOTE : 4/5

RESUME : « En 2046, les trois quarts de la population ont fui la réalité, passant leur temps connectés dans des mondes virtuels. Notre société n’est plus la même, désormais scindée entre trois catégories sociales : les Connectés, devenus de véritables junkies virtuels, les Vivants, ceux qui refusent cette technologie, et enfin les Hybrides, partageant leur temps entre virtuel et réel.     

À Neo Paris, Nash Trenton, un Hybride ancien flic et désormais barbouze privée, reçoit comme mission d’enquêter sur des phénomènes en apparence surnaturels se produisant en ligne. Se pourrait-il qu’un Dieu existe dans la matrice? À New-York, Genna, jeune surdouée rejetant avec force les attraits de la réalité virtuelle, travaille pour Interpol et se retrouve sur une affaire curieuse de meurtres tous perpétrés par des Connectés. Enfin, à Tokyo, Rei, jeune junkie virtuelle, vit dans un ghetto avec son amie. Les deux sont heureuses, passant leur temps en ligne, jusqu’au jour où des hommes en noir et augmentés cybernétiquement kidnappent son amie et tentent de l’éliminer, elle.

Complètement inadaptée à la vie réelle, elle va néanmoins se lancer sur la piste de son amie.
Un Hybride, une Vivante et une Connectée. Trois destins liés dans une société corrompue qui a su répondre aux problèmes d’hier en en créant de nouveaux…

Virtual Revolution est le quatrième roman de Guy-Roger Duvert, réalisateur, compositeur de musiques de films et auteur vivant à Los Angeles depuis une dizaine d’années. Après avoir remporté le prix Amazon TV5 Monde en 2019 pour son premier roman Outsphere, il sort son 4ème roman, qui explore l’impact à venir qu’aura l’essor de la réalité virtuelle sur nos sociétés. »

AVIS : A moins que vous ne découvriez mes chroniques à l’instant, vous savez combien j’apprécie de lire du Guy-Roger Duvert. Cependant, pour être totalement franche avec vous, ce n’est pas mon ouvrage préféré même si je l’ai beaucoup aimé.

Si vous avez déjà visionné le film « Virtual Revolution », ne faites pas mon erreur de partir avec des préjugés en tête. Car ce sont bien deux histoires et deux façons de les narrer distinctes. Mon cœur balance nettement en faveur du livre, même si je trouve que malgré les descriptions nombreuses et détaillées, certains passages ne sont pas assez explicites. Cela ne gâche en rien le plaisir, mais en ce qui me concerne, il y a un point de l’intrigue que je n’ai pas réussi à saisir. C’est la première fois que cela m’arrive avec cet auteur.

La plume est toujours aussi fluide et addictive, le registre de langue rend cet ouvrage accessible à tous. Le vocabulaire demeure particulièrement bien choisi.

A mon avis, le gros point fort de ce roman réside dans le découpage des chapitres. Ils sont nombreux et courts, moins d’une page pour certains. Mais surtout, chacun aborde une action, un personnage et un lieu différent, à la façon des changements de scènes dans une série télévisée. Cela donne un véritable rythme au récit. Sauf que ce découpage est aussi un piège, puisque ce n’est plus le lecteur qui choisit à quelle vitesse il tourne les pages, l’auteur impulsant clairement le tempo de l’ouvrage.

Comme toujours l’intrigue est à double lecture. Si le thème est l’essor de la réalité virtuelle, on peut rapidement faire un parallèle avec la place qu’occupent les réseaux sociaux dans notre quotidien. Les personnages augmentés par des prothèses bioniques ne seraient-il pas une métaphore de nos smartphones et autres AirPods ? Si Guy-Roger Duvert ne faisait que grossir le trait d’une société où le peuple tend à fuir une réalité de plus en plus difficile à vivre…

L’intrigue de « Virtual Revolution 2046 » se déroule un an avant celle du film « Virtual Revolution ».
Guy-Roger Duvert est compositeur de musiques de films («Transformers 3», «Prometheus», etc.), réalisateur («Virtual Revolution») et auteur (saga « Outsphere »).

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici.

Vous pouvez suivre l’actualité de l’auteur sur Instagram.        

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :