Chronique 074 : « Carrousel Funeste – Tome 3 : Te Deum écarlate » de Fenriss

Mes chroniques de « Carrousel Funeste – Tome 1 : La marque d’Ysengrin » et de « Carrousel Funeste – Tome 2 : Le secret de la Veuve ».

TITRE : Carrousel Funeste – Tome 3 : Te Deum écarlate

AUTEUR : Fenriss                                                              

EDITEUR : Autoédition

GENRE : Urban Fantasy – Thriller – Polar – Action – Fantastique

386 pages

DATE DE PARUTION : 21 juin 2021

Disponible en ebook et en broché, sur internet.

NOTE : 5/5 + Coup de cœur

Pour public averti.

RESUME : « Avec l’aide du journaliste Djamel Bengali, le commissaire Franco et son équipe ont réussi à dévoiler la tentative de coup d’état des Loups de Dieu. Mais, loin d’apaiser les tensions, cette révélation plonge Paris dans le chaos et renforce l’influence du terroriste Lev Grishovska sur le quartier des Lochéres. En Agartha, le sinistre complot de la Reine Noire et de son frère et amant, le Marquis de Carabas, a porté ses fruits. Le couple et leurs vassaux ont désormais le contrôle de la capitale. Repliés dans Notre-Dame, les Résistants auront fort à faire pour planifier une contre-offensive, d’autant que les troupes de l’Abysse s’abattent sans pitié sur les Agarthiens. L’espoir est-il encore permis de repousser l’Abysse ou le monde succombera-t-il à une nouvelle ère de terreur ? »

AVIS : C’est la première fois que j’ai un coup de cœur pour tous les tomes d’une saga. « Carrousel Funeste » est vraiment une pépite.

Dans ce troisième volume, Fenriss ose tout, passant sans transition d’un personnage aux envolées lyriques à un autre jurant avec une vulgarité à faire se pâmer une grenouille de bénitier. Cet ultime opus est palpitant et particulièrement addictif. L’immersion est totale, j’avais l’impression de me trouver en Agartha. Quant au retour en Ordinaire, même si le trait est légèrement forcé, il est brutal et saisissant tellement il colle à notre réalité.

Le récit, à la fois effrayant et porteur d’espoir, est un véritable voyage émotionnel. Tel Jean de La Fontaine, Fenriss dénonce les maux de notre société par le biais d’une fable aux mille facettes. On s’y perd parfois, or toutes les pièces du puzzle finissent par s’imbriquer pour nous offrir un final époustouflant.

Les personnages sont toujours aussi nombreux, il est donc parfois difficile de s’y retrouver. Je vous conseille de vous référer à la liste que l’auteur a eu la brillante idée d’inclure à la fin du roman. Ce guide est précieux, surtout si vous ne lisez pas les trois tomes d’affilée.

Je me répète, mais je trouve la plume de Fenriss parfaitement maîtrisée et très agréable à lire. Le travail de recherche est impressionnant, tout autant que la manière dont l’auteur a réussi à donner une seconde vie aux personnages du panthéon littéraire français dans une histoire inédite.

Alors je vous l’accorde, il y a des défauts, de légers arrangements avec l’intrigue, sauf qu’au final c’est grâce à ces petites faiblesses que j’ai trouvé ce roman excellent. Non, je ne yoyote pas ! À mon sens, les imperfections permettent au récit de ne pas être trop propre, trop lisse, trop politiquement correct, bref de ne pas être ennuyeux comme le gendre idéal.

De par sa complexité, je conseille de réserver cette saga aux bons lecteurs.

Faites acte de dévotion, car il est temps d’entonner le Te Deum écarlate.

Tous les tomes de la trilogie « Carrousel Funeste » sont disponibles. Fenriss travaille actuellement sur son prochain roman, ainsi que sur sa chaine Youtube : « Tarothor », qui parle de littérature et de tarot.

Pour vous procurer l’ouvrage, c’est par ici.

Retrouvez l’actualité de l’auteur sur Facebook, Instagram, Twitter, ainsi que sur son site internet.

Publié par melaniebonnotauteure

Auteure et chroniqueuse littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :